Vous êtes ici : Accueil » fr » Blog » Informations » Info Chiang Mai » Le Wat Chedi Luang Voravihan

Le Wat Chedi Luang Voravihan

Site religieux - Chiang Mai


Toutes les versions de cet article :

agrandir

Le Wat Chedi Luang (temple du stupa royal) est un des temples bouddhistes les plus anciens du centre historique de Chiang Mai et l’un des trois temples les plus importants. L’espace occupé par le temple actuel était, à l’origine, celui de trois temples : le Wat Choti Karam Vihan, le Wat Ho Tham et le Wat Sukmin, aujourd’hui disparus.

Le Chedi Luang

La construction du temple a commencé au 14e siècle, lorsque le roi Saen Muang Ma (1385 - 1401) a décidé d’y enterrer les cendres de son père le roi Phra Chao Ku Na. Après dix ans de construction, elle a été laissé inachevée, puis reprise à la mort du roi par sa veuve. Il a fallu attendre le règne du roi Tilokaraj vers la moitié du XVe siècle pour qu’elle soit terminée . Il mesurait alors 82 m de haut et avait un diamètre de base de 54 m, à l’époque le plus grand bâtiment de tout le Lanna. En 1468, le Bouddha d’Émeraude [1] a été installé dans la niche orientale. En 1545, les 30 m supérieurs de la structure se sont effondrés après un tremblement de terre, et peu de temps après, en 1551, le Bouddha d’émeraude a été déplacé à Luang Prabanb au Laos, puis à Bangkok.

Wat Chedi Luang Voravihan - Chiang Mai

Au début des années 1990, le chedi a été reconstruit, financé par l’ UNESCO et le gouvernement japonais. La dernière remise en état du grand vihan s’est terminée en septembre 2005. Elle avait commencé six ans plutôt, en 1999. Elle aurait coûté soixante dix millions de baht (soit environ 2.000.000 EUR). Le résultat est quelque peu controversé, car certains prétendent que les nouveaux éléments sont de style siamois (thaï central), pas de style Lanna. Pour le 600e anniversaire du chedi en 1995, une copie du Bouddha d’émeraude en jade noir a été placée dans la niche orientale reconstruite. L’icône est nommée officiellement Phra Phut Chaloem Sirirat, mais est généralement connue sous le nom de Phra Yok.

Wat Chedi Luang Voravihan - Chiang Mai

Sanctuaire de pilier de la ville

Le pilier de la ville (lak mueang) de Chiang Mai, appelé Sao Inthakin, se trouve également sur les terres du temple. Il a été déplacé à cet endroit en 1800 par le roi Chao Kawila ; il était à l’origine situé à Wat Sadeu Muang. Le Roi a aussi planté trois diptérocarpacées [2].qui sont supposées aider le pilier de la ville à protéger la ville. Un festival en l’honneur du pilier de la ville a lieu chaque année en mai et dure de six à huit jours.

Pilier de la ville de Chiang Mai - Lak mueang

Dans un wihan près de l’entrée du temple se trouve la statue de Bouddha appelée Phra Chao Attarot (Bouddha de dix-huit coudées), qui a été moulé à la fin du 14e siècle. De l’autre côté du chedi se trouve un autre pavillon abritant une statue de Bouddha couché.

Moines dans le vihan du Wat Chedi Luang

Curiosité

Wat Chedi Luang organise des séminaires de moines tous les jours. Les touristes sont invités à parler avec des moines (habituellement des novices) et à leur poser des questions sur le bouddhisme ou la Thaïlande.


Voir en ligne : Visiter Chiang Mai avec Safarine


[1Le Phra Keo ou Bouddha d’émeraude est celui qui se trouve actuellement au Wat Phra Keo à Bangkok. Il venait de Lampang où il était depuis une trentaine d’années dans le Wat Phra Kaeo Don Tao (วัดพระแก่วดอนเต่า).

[2un des trois arbres sacrés, considérés par beaucoup de fidèles comme étant un protecteur de la ville de Chiang Mai